La majorité des cultes ont généré, au fil de leur histoire, des objets liés à la pratique religieuse, qu’ils soient utilisés pour la liturgie ou qu’ils proviennent des dévotions des fidèles.

Les deux œuvres présentées ici, appartiennent à la première catégorie. Il s’agit de deux objets de quête appelés également boîte/coupelle à aumônes, destinés à recueillir les dons des fidèles catholiques.

L’aumône a toujours été une des principales sources de revenu des communautés religieuses, que ce soit par des dons en nature ou sous formes « sonnantes et trébuchantes ».

Pour en faire la collecte, on a imaginé des petites boites fendues sur le dessus,  munies d’une serrure en partie avant et pourvues d’une poignée au revers,  pour inciter les fidèles à faire des dons, prescrits par ailleurs par la pratique religieuse.

Ces petits meubles avaient du reste une double fonction : promouvoir l’acte de donner et servir de « coffre-fort ».

La première boîte à aumône se présente sous la forme d’une petite caisse en bois, le couvercle fendu d’une rainure pour introduire l’argent, le tout surmonté d’un panneau en bois à la manière d’un retable, sculpté de figures en relief.

La seconde diffère quelque peu : la caisse est remplacée par une coupelle en forme de coquille.

Les Saints ou le Purgatoire

L’iconographie varie d’une œuvre à l’autre, mais on peut quand même distinguer trois grands thèmes récurrents : la Vierge, les saints  et les âmes du Purgatoire.

Ce dernier thème est figuré sur les deux pièces ; la première montre deux rois et un évêque dont les têtes jaillissent des flammes ; la seconde, trois figures féminines priant et émergeant du feu.

Selon la théologie catholique, le purgatoire est le lieu ou l’état d’expiation temporaire où les âmes des justes, pas encore absoutes du péché, attendent leur admission au Paradis.

Ainsi, l’argent récolté dans les boîte/coupelle à aumônes, était destiné à payer des messes, qui, associées aux prières des fidèles, pouvaient aider les âmes à accéder au Ciel.

Cette production si particulière d’objets destinés à la collecte d’argent provient d’Espagne et s’étale de la deuxième moitié du XVIème siècle jusqu’au XVIIIème siècle.

Vous pouvez retrouver ces boîte/coupelle à aumônes dans la rubrique “Objets d’Art”.